Skip the navigation
  • Les Célébrations
  • AI09
  • À Propos De L'énb
  • L'histoire
  • Les Anciens
  • English
L'histoire

L'histoire

Les années 1950 et 1960

L'École nationale de ballet du Canada est fondée en 1959. Betty Oliphant est nommée première directrice de l'établissement et continue à assumer son rôle de directrice artistique adjointe du Ballet national du Canada. Les portes ouvrent officiellement le 28 septembre pour accueillir 27 élèves à temps plein, toutes de sexe féminin, ainsi que 202 élves qui suivent des cours après l'école (193 filles et 9 garçons) au programme « Division Ballet ». 

L'École est incorporée en 1963 comme organisme sans but lucratif et entreprend l'année suivante sa première Tournée nationale d'auditions grâce à une bourse du Conseil des arts du Canada. Betty Oliphant accepte 11 élèves, dont cinq garçons, parmi quelque 90 candidats. 

Parmi les anciens de cette période, figurent Karen Kain, Veronica Tennant, Nadia Potts, Martine van Hamel, Andrew Oxenham, Vanessa Harwood et Victoria Bertram.


Les années 1970 et 1980

En 1975, madame Oliphant abandonne son poste de directrice artistique adjointe de la compagnie pour se consacrer exclusivement à l'École. Mavis Staines, une ancienne de l'ÉNB, doit subitement mettre fin à sa carrière d'interprète en raison d'une blessure. Elle s'inscrit au Programme de formation pour les professeurs de l'École, obtient son diplôme en 1982 et se joint au personnel de l'École cette même année. En 1984, dans le cadre de son 25e anniversaire, l'École présente un gala au Centre O'Keefe (maintenant le centre Sony pour les arts de la scène) dont les œuvres sont interprétées par les élèves et les diplômés. Madame Staines est nommée directrice artistique adjointe de l'École.

En 1988, l'École ouvre son propre théâtre, la Salle Betty Oliphant, et l'année suivante madame Oliphant quitte son rôle de cofondatrice et directrice artistique de l'École nationale de ballet du Canada. Mavis Staines lui succède.

Parmi les anciens de cette période, figurent Mavis Staines, James Kudelka, Lindsay Fischer, John Alleyne, Rex Harrington, Jennifer Fournier, Martine Lamy, Franky Augustyn, Gizella Witowsky, Robert Desrosier, Peter Ottman, Raymond Smith, Michael Greyeyes, Neve Campbell, Johan Persson et Dominique Dumais.


Les années 1990

En 1991, le personnel de l'École prend de l'expansion alors que l'enseignement de la danse moderne fait son retour pour la première fois depuis 1971; l'initiative est pilotée par Peggy Baker, artiste de la danse de grande réputation. En 1992, Irene Dowd, spécialiste de la sensibilisation neuro-musculaire, entreprend un travail de perfectionnement professionnel à l'École et son enseignement devient un élément clé du programme de l'ÉNB.

En 1993, le Prix de Lausanne visite l'ÉNB et l'invite à devenir une école partenaire. Mavis Staines fera partie du jury trois fois et le présidera pendant deux années d'affilée, ce qui fera d'elle la première personne dans l'histoire du Prix de Lausanne à en être présidente pendant deux années consécutives. 

En 1996, l'École ajoute à son calendrier des classes de ballet pour adultes en soirée et le samedi. Sous la responsabilité de Robert « Ballet Bob » McCollum, ces classes deviennent rapidement une des initiatives les plus populaires de l'institution. Cette même année, les rôles sont divisés alors qu'Anuschka Roes prend en charge le Programme de formation des professeurs tandis que Laurel Toto devient responsable du Programme de membres associés. 

En 1998, l'ÉNB connaît une autre forme de croissance avec l'ouverture de sa boutique de vente au détail, The Shoe Room. L'atelier de chorégraphie pour les élèves, auquel on a donné le nom de Stephen Godfrey, devient un événement annuel. 

Pour souligner le 40e anniversaire de l'École, en 1999, madame Staines, le personnel de l'ÉNB et un groupe de travail mixte hollandais coordonnent la conférence Not Just Any Body pour promouvoir la santé, le bien-être et l'excellence dans le milieu de la danse. 

Parmi les anciens de cette période, figurent Greta Hodgkinson, Guillaume Côté, Jaimie Tapper, Jason Reilly, Rebekah Rimsay, Xiao Nan Yu, Piotr Stanczyk, Aszure Barton, Matjash Mrozewski et Sabrina Matthews.


Les années 2000

L'ÉNB se lance d'aplomb dans le nouveau millénaire quand, en 2003, elle organise une cérémonie de la première pelletée de terre pour marquer le début de Projet Grand Jeté (PGJ), ambitieux projet d'agrandissement d'une valeur de 100 millions de dollars initié par Robert Sirman, alors directeur administratif, et Margaret McCain, présidente de la campagne de mobilisation de fonds. La Phase I de PGJ, qui prend fin en 2005, englobe de nouvelles installations de pointe pour la formation en danse (Centre Celia Franca) et la restauration de deux édifices patrimoniaux pour l'enseignement scolaire (Centre d'enseignement Margaret McCain) ainsi que des bureaux administratifs (Maison Lozinski).

En juin 2006, Robert Sirman est nommé directeur du Conseil des Arts du Canada. Jeff Melanson vient assumer le rôle de directeur administratif de l'École. En 2007, la seconde phase de PGJ est terminée, c'est-à-dire la rénovation des bâtiments d'origine de l'École, rue Maitland, transformés en résidence plus spacieuse. Depuis, PGJ et ses architectes, Kuwabara, Payne, McKenna Blumberg Architects ainsi que Goldsmith, Borgal and Company Architects, ont remporté neuf prestigieux prix internationaux d'architecture. Également en 2007, le directeur administratif de l'ÉNB, Jeff Melanson, devient directeur exécutif et, de concert avec la directrice artistique Mavis Staines, coprésident-directeur général de l'ÉNB.

The Shoe Room fête son 10e anniversaire en 2008 avec une tournée pancanadienne d'ajustement de chaussons de pointe et un nouveau site Web : theshoeroom.ca. La boutique s'associe également avec le Bata Shoe Museum pour produire l'exposition On Pointe: The Rise of The Ballet Shoe au Bata Shoe Museum. Le nouveau Currie Hall, ancien temple des Quaker, ouvre officiellement ses portes en septembre 2008 au cours d'une cérémonie à laquelle assiste la ministre de la culture de l'Ontario, Aileen Carroll. 

Les célébrations du 50e anniversaire de l'ÉNB débuteront en septembre 2009.

Parmi les anciens de cette période, figurent Tina Pereira, Stefan Stewart, John Lam, Jillian Vanstone, Nehemiah Kish, Tanya Howard, Tara Bhavnani et Elena Lobsanova.

L'histoire détaillée de l'ÉNB


Lisez notre histoire détaillée.

 

Comment Soutenir L'énb
© Canadian National Ballet School 2009