staff member MavisStaines

Mavis Staines est née dans les Cantons de l'Est, au Québec, et a reçu sa formation à l'École nationale de ballet du Canada.

Au terme de sa formation à l’ÉNB, en 1972, Mme Staines est devenue première soliste au Ballet national du Canada et a ensuite dansé avec le Ballet national de Hollande jusqu’à ce qu’une blessure mette fin à sa carrière. Par la suite, elle retourne au Canada, s’inscrit au Programme de formation pour les professeurs de l’ÉNB pour ensuite, en 1982, intégrer son corps enseignant. Elle en est nommée directrice artistique en 1989.

Mavis Staines se consacre à l’avancement de la formation en ballet en mettant à profit le meilleur de l’enseignement traditionnel, tout en s’assurant que les danseurs professionnels de demain acquièrent une connaissance de soi et développent leur créativité, facteurs essentiels pour mener des carrières et des vies dynamiques. Elle s’investit également dans une autre initiative de l’ÉNB, visant à faire connaître la danse à tous les membres de la communauté, des futurs professionnels du métier aux personnes qui participent aux divers programmes communautaires de l’école et d’ailleurs.

Parmi les faits saillants des célébrations entourant le 50e anniversaire de l’École en 2009-2010, mentionnons l’Assemblée Internationale 2009 (AI09), rassemblement de 13 des écoles partenaires internationales de l’ÉNB. À l’AI, chaque école a présenté une œuvre tirée de son répertoire et chacune a également proposé une nouvelle pièce chorégraphiée par un étudiant. Les chorégraphies des étudiants ont été interprétées par un mélange d’élèves de chacune des écoles présentes. Une deuxième AI a eu lieu en mai 2013 à laquelle 18 écoles au total ont participé. On a ajouté une composante technologique à cette dernière assemblée alors que des classes et des spectacles ont été diffusés en direct, dont les représentations finales d’une œuvre à laquelle étaient intégrés des danseurs en direct d’Amsterdam.

Outre ses réalisations à l’ÉNB, Mme Staines a été membre du jury du Prix de Lausanne de 1993 à 1995, qui est largement considéré comme le plus grand concours de ballet au monde, et a été présidente du jury en 1998 et 1999. En février 2001, elle accepte le poste bénévole de présidente artistique désignée du Prix de Lausanne, et, en février 2002, assume toutes les responsabilités du rôle de présidente artistique, fonction qu’elle occupera jusqu’en février 2008.

En 1998, elle a été animatrice d’atelier dans le cadre de la conférence de l’IOTPD à La Haye, Pays-Bas. En 1999, l’ÉNB, de concert avec des partenaires à La Haye, organise le premier symposium sur la danse transmis par satellite, avec Mme Staines ardente défenseure du projet. Depuis, elle participe régulièrement à des conférences internationales, la toute dernière s’étant déroulée à Stockholm en octobre 2012.

Au fil des ans, elle a également occupé diverses fonctions dans bon nombre d’organismes liés à la danse, dont notamment : DANCE/USA, Philadelphia, 1994; Conseil consultatif de la danse du Conseil des arts du Canada; The Dance Community of Educators, Toronto; et Kala Nidhi Fine Arts of Canada, Toronto. En 1998, Mme Staines remporte le Toronto Arts Award for the Performing Arts. En novembre 2006, elle est nommée par le Réseau des femmes exécutives l’une des 100 femmes les plus influentes du Canada; et en 2008, l’Université Mount Saint Vincent lui décerne un doctorat honorifique en lettres et sciences humaines. En décembre 2010, elle est nommée membre de l’Ordre du Canada pour son engagement à l’égard de l’éducation et du bien-être des personnes dans le domaine de la danse; et en 2013, elle reçoit la médaille du Jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II pour son apport au milieu de la danse.