Why Sharing Dance for Seniors?

Je fais beaucoup d’exercices, mais je ressens de la joie et de l’exaltation et je me sens inspirée quand je sors de ma classe de danse.

— Sandra, , participante au programme Dansons Ensemble avec les personnes atteintes de la maladie de Parkinson

Pourquoi faire danser les aînés ?

La danse n’est pas réservée aux jeunes. On peut et on devrait en jouir toute sa vie. Beaucoup des bienfaits de la danse que l’on voit chez les enfants et les jeunes sont aussi présents chez les adultes et les aînés qui dansent régulièrement.

Les bienfaits de la danse sur le plan physique que l’on constate plus tard dans la vie adulte peuvent comprendre (Keogh et coll., 2009) :

  • une capacité aérobique améliorée
  • une meilleure endurance musculaire
  • plus de force
  • plus de souplesse
  • l’amélioration de l’équilibre et de la démarche
  • une teneur minérale osseuse augmentée
  • de la puissance musculaire
  • une diminution des risques de chute
  • une diminution des risques pour la santé cardiovasculaire

Une étude de l’Université Saint Louis (SLU) a constaté que les personnes, dont la moyenne d’âge était de 80 ans, prenant part à un programme de danse doux ont diminué leur utilisation de médicaments contre la douleur de 39 % alors que celles qui n’ont pas dansé ont indiqué qu’elles avaient augmenté la prise d’antidouleurs de 21 % (Krampe et coll., 2014).

La danse peut aussi être bénéfique sur les plans affectif et social chez les personnes âgées en brisant l’isolement et en leur permettant de profiter d’une activité qui facilite les rapports sociaux.

Les faits

Danser permet d’intégrer plusieurs fonctions cérébrales en même temps — kinesthésique, rationnelle, musicale et affective — ce qui renforce la connectivité neurale. Danser fréquemment diminue de 76 % les risques de démence; il s’agit de la plus forte diminution du risque dans toutes les activités étudiées, cognitives ou physiques!
Stanford Dance