Ennisville-(3).jpg
Le programme Dansons Ensemble de l’École nationale de ballet du Canada pour les aînés actifs, et conçu en collaboration avec le centre Baycrest Health Sciences, leur permet de profiter des bienfaits de la danse sur les plans social et physique.
 
Le projet, qui en est actuellement à l’étape d’essai, comprend deux volets particuliers. Premièrement, l’ÉNB a élaboré ce programme de danse afin que les aînés vivant dans la collectivité – et souvent loin de studios de danse et de programmes de danse de qualité – puissent y avoir accès. Le programme offre le choix d’exécuter les mouvements en position assise ou debout afin que les personnes de capacités physiques diverses puissent y prendre part.
 
Deuxièmement, ce projet met à l’essai d’autres modèles de prestation. Grâce à la technologie, nous pouvons enseigner la classe d’un studio de l’ÉNB, au centre-ville de Toronto, à laquelle se joignent 15 à 20 participants réunis dans un centre de soins communautaire à Ennismore, en Ontario.
 
Le projet pilote a été lancé en mars 2017. Rachel Bar, responsable des initiatives liées à la santé et de la recherche à l’ÉNB, a joué un rôle clé dans l’élaboration du programme; chaque semaine, elle participe aussi à la diffusion en direct des classes. Elle sait à quel point tous les participants apprécient ces classes, et ils ont par ailleurs indiqué qu’ils souhaiteraient qu’elles continuent.
 
« La bonne nouvelle c’est que ce projet pilote n’en est qu’à ses débuts, déclare Mme Bar. Maintenant que nous savons que notre programme et son mode de prestation fonctionnent, nous espérons l’offrir dans davantage de collectivités partout au pays. De plus, nous nous sommes associés au Centre for Aging & Society de l’Université Trent qui nous aidera à étudier les bienfaits du programme sur la collectivité. »
 
La subvention accordée par l’Agence de la santé publique du Canada au programme Dansons Ensemble soutiendra le développement et l’évaluation de ce projet, de même que les autres initiatives de Dansons Ensemble.
 
« Nous sommes convaincus que ces programmes apporteront aux Canadiens des bienfaits non seulement physiques, mais aussi sur les plans affectif et social, affirme-t-elle. En outre, nous sommes optimistes, car, en plus des bienfaits sur la santé, nous parviendrons à créer une culture de la danse plus solide et accessible au Canada. »