La danse, oui. La démence, non.


Trop souvent, les stéréotypes et les préjugés gomment l’identité et le vécu des personnes atteintes de démence. Remettons en cause la stigmatisation liée à la démence grâce à la danse.


Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez à une personne atteinte de démence?
 
Si vos pensées se polarisent exclusivement sur la maladie, vous n’êtes pas seul.  Les attributs négatifs de la démence sont tellement réprouvés dans la société que souvent, lorsqu’on pense à une personne atteinte de démence, on pense à tout sauf à la personne.
 
Non seulement les stéréotypes, les préjugés et les pratiques discriminatoires mènent-ils à l’exclusion sociale, mais ils peuvent aussi compromettre la santé, le bien-être et la qualité de vie des personnes atteintes de démence (Burgener, Buckwalter, Perkhounkova et Liu, 2015; Garand, Lingler, Conner et Dew, 2009). L’emprise de la stigmatisation de la démence est tellement forte qu’elle définit la façon dont nous voyons la personne qui en est atteinte.
 
L’implication dans les arts, et dans la danse en particulier, est une façon de recentrer notre attention sur la personne. Participer à des activités de danse a le potentiel de contrer la stigmatisation en « présentant les gens comme des personnes ayant une vie complexe qui dépasse la description étroite du diagnostic » (Corrigan, 2007, p. 36).
 
Les recherches sur le vieillissement et la santé cérébrale révèlent que la danse offre une combinaison sans pareil de bienfaits physiques, mentaux et sociaux pour les personnes âgées. La danse peut être bénéfique sur les plans social et émotionnel, car elle contribue à atténuer l’isolement, à créer un sentiment d’appartenance à la communauté, et à fournir un espace propice à la créativité et à l’expression artistique. Grâce au mouvement créatif, les personnes vivant avec la démence font preuve de résilience au moyen d’un engagement incarné, ludique et imaginatif.
 
La danse peut être un élément puissant des collectivités respectueuses de l’expérience de démence et peut jouer un rôle des plus considérables en vue de réformer la culture des soins pour les personnes atteintes de démence.


Les effets de la danse

S’épanouir grâce à la créativité, à l’imagination et au plaisir!
« Je ne savais pas qu’elle pouvait bouger comme ça. [...] Je ne savais pas qu’il aimait danser. »
 
Il n’est pas rare que la rétroaction que l’on reçoit dans le cadre du programme Dansons Ensemble pour les aînés inclue des commentaires en ce sens, particulièrement de la part des aidants naturels de personnes atteintes de démence. Nous remarquons souvent ce qu’une personne atteinte de démence ne peut pas faire, mais le programme Dansons ensemble nous aide à porter notre attention sur ce qui peut être accompli. La musique jouée dans les classes inspire souvent les participants à se mettre à danser, et les récits offrent l’occasion de s’exprimer de façon créative. Nous pouvons exprimer tellement plus avec la danse qu’avec les simples mots de la langue parlée.
 
La Dre Rachel Bar, directrice du Département de la recherche et de la santé à l’École nationale de ballet du Canada, fait part de son enthousiasme au sujet de la façon dont les aidants naturels des personnes atteintes de démence peuvent utiliser la danse quotidiennement pour susciter des moments joyeux et amusants. Pour elle, il s’agit d’« instiller une culture de la danse tout en prenant soin de notre communauté (des personnes atteintes de démence)... C’est une joie que d’explorer le mouvement avec des danseurs atteints de démence et de faire l’expérience de toute la beauté et de toute la créativité qu’ils expriment! »

participants in a Sharing Dance Older Adults class

Créer une communauté et tisser des liens
Dans le cadre d’un projet portant sur le programme Dansons Ensemble pour les aînés, des chercheurs ont constaté que la danse favorisait la connectivité entre les participants et leur communauté. Dans un exemple de la danse du navettage, où les participants s’imaginent utiliser un moyen de transport pour se rendre au travail, on a observé la scène suivante : un aidant familial s’est tourné vers son épouse, qui était une participante en résidence et, alors qu’ils faisaient tourner leurs mains autour de leur corps en imitant le mouvement des roues de bicyclette, l’homme a dit à sa femme : « J’ai eu un accident de bicyclette. » Il a ri et s’est penché vers elle, après quoi elle lui a répondu : « Ça alors, voilà que nous roulons à toute allure maintenant » et ils se sont tous deux mis à rire. La femme s’est écriée d’un « Wahou! » et a ri tandis que son mari accélérait ses mouvements de roue de bicyclette.
 
La nature ludique et imaginative de la façon dont les personnes atteintes de démence prennent part à la danse remet en question la stigmatisation associée à la démence et appuie l’inclusion sociale. Cela souligne le besoin urgent de rendre les programmes de danse plus accessibles aux personnes atteintes de démence partout.
 


Ressources : Apprenez-en davantage sur la façon dont la danse peut lutter contre la stigmatisation associée à la démence

Jeu d’affiches
Téléchargez un jeu d’affiches engageantes sur le thème du pouvoir de la danse chez les personnes atteintes de démence. Les affiches sont imprimables et prêtes à être placardées dans votre espace communautaire! Veuillez envoyer un courriel à l’adresse spenser.mcrae@nbs-enb.ca​si vous souhaitez en recevoir par la poste une version imprimée par des professionnels. Faites-nous part de vos idées pour diffuser cette campagne!

               

Dansons avec les personnes atteintes de démence

Gerontologist ArticleDe 2017 à 2021, l’Université Trent et l’Université Brandon ont dirigé un projet de recherche financé par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), la Société Alzheimer du Canada et le Programme des chaires de recherche du Canada. L’objectif global de cette étude consistait à étudier la possibilité d’améliorer l’inclusion sociale des personnes atteintes de démence et de leurs aidants naturels grâce à l’expansion du programme Dansons Ensemble pour les aînés de l’ÉNB en partenariat avec Baycrest. Le résumé suivant tiré de Dancing With Dementia, publié à l’automne 2020 dans la revue The Gerontologist, montre comment Dansons Ensemble pour les aînés favorise l’enjouement et la sociabilité chez les personnes atteintes de démence.

Lire l’article dans The Gerontologist
Contenu disponible uniquement en anglais

Nouvelles du projet de recherche de l’Université Trent et de l’Université de Brandon
Trent and Brandon Research project preview
Découvrez également d’autres résultats issus de cette recherche passionnante sur le site Web consacré au projet. L’étude examine le potentiel de la danse dans le cadre d’efforts visant à améliorer l’inclusion sociale des personnes atteintes de démence et des aidants naturels. Les recherches indiquent que les programmes axés sur les arts sont susceptibles de contribuer à améliorer la santé des personnes atteintes de démence et des aidants naturels; cependant, on sait peu de choses sur la façon dont ces programmes peuvent éliminer les obstacles à l’inclusion sociale. Pour éliminer les obstacles, il faut élaborer et évaluer des programmes sans stigmatisation accessibles et abordables qui facilitent l’inclusion sociale d’un bout à l’autre du continuum des milieux de soins institutionnels, communautaires et familiaux.

Explorez le site Web du projet
Contenu disponible uniquement en anglais

Balado : Conversation au sujet de la démence
Dementia Care podcast previewLa Dre Rachel Bar se joint à Lisa Loiselle à titre d’invitée à l’occasion d’une discussion sur la danse et le mouvement pour les personnes atteintes de démence. Rachel parle de son engagement de toute une vie dans la danse, notamment en tant que danseuse de ballet professionnelle, et de la façon dont cela l’a amenée à s’engager dans une voie universitaire en menant des recherches sur les effets de la danse sur le cerveau. Cela l’a amenée par la suite à travailler avec des aînés et des personnes atteintes de démence sur le plan artistique, mais aussi dans le cadre de l’élaboration de programmes.

Écouter le balado
Contenu disponible uniquement en anglais