Colloque mondial des anciens de l’ÉNB

Prix Ken McCarter pour des anciens élèves prestigieux de l’ÉNB

Annonce des lauréats 2022 du Prix Ken McCarter pour des anciens élèves prestigieux de l’ÉNB!

L’École nationale de ballet du Canada (ÉNB) se réjouit à l’idée d’annoncer le nom des lauréats 2022 du Prix Ken McCarter pour des anciens élèves prestigieux de l’ÉNB.

Cette année, la chorégraphe primée Aszure Barton et Johan Persson, photographe reconnu, sont mis à l’honneur pour leurs contributions exceptionnelles aux arts partout dans le monde.

Aszure Barton (promotion de 1993)

« Les études que j’ai suivies à l’ÉNB m’ont appris ce qu’est la résilience et le pouvoir de la collectivité », explique Mme Barton. En repensant à l’un de ses souvenirs préférés de son passage à l’École, elle raconte : « Ce qui me vient immédiatement à l’esprit, c’est une image de mes amis et moi menant une vie formidable dans un cours de flamenco avec Jannie Berggren. Les cours se déroulaient dans le grand studio avec les portes massives ouvertes sur la rue Maitland. Grâce aux rythmes endiablés et à l’ambiance tout entière, nous nous sentions plus forts et tellement libres! »


Aszure Barton est une chorégraphe primée qui, depuis plus de 25 ans, crée des œuvres qui explorent les thèmes de la connexion humaine et de la forme physique de façon surprenante, touchante, irrévérencieuse et joyeuse. Son travail repose sur les liens profonds qu’elle tisse avec les danseurs et sur une attention toute particulière aux détails qui révèle la sagesse inhérente du corps.

Née à Edmonton, en Alberta, Aszure commence la danse à claquettes lorsqu’elle était enfant. À l’âge de 14 ans, elle s’installe à Toronto pour fréquenter l’École nationale de ballet du Canada. Avec ses camarades de classe, elle contribue à lancer l’atelier de chorégraphie de Stephen Godfrey, qui se poursuit encore aujourd’hui.

Après avoir obtenu son diplôme, elle fait son apprentissage au Ballet national du Canada, puis voyage en Europe, où elle est exposée à divers langages chorégraphiques. Elle vit ensuite à Montréal avant de déménager à New York, où elle fait des petits boulots. Elle travaille notamment comme serveuse, produit sa propre œuvre et offre ses services comme pigiste avec d’autres chorégraphes indépendants, avant de fonder sa propre troupe, Aszure Barton & Artists. Sa troupe fait sa première officielle au Montreal Fringe Festival, suivie d’une saison inaugurale au Joyce SoHo de New York.

Peu après, elle devient la première artiste en résidence du Baryshnikov Arts Center de Manhattan. Au cours des années suivantes, Aszure parcourt le monde avec sa propre troupe et avec la compagnie Hell Kitchen Dance. C’est à cette époque qu’elle crée, à Broadway, la chorégraphie de la production de L’Opéra de quat’sous mettant en vedette Cyndi Lauper et Alan Cumming.

Jusqu’à ce jour, elle crée des œuvres pour de nombreuses compagnies remarquables, dont Alvin Ailey American Dance Theater, American Ballet Theatre, Nederlands Dans Theater, Martha Graham Dance Company, Teatro alla Scala et le Ballet national du Canada, entre autres. Elle a été nommée ambassadrice officielle de la chorégraphie contemporaine (Ambassador of Contemporary Choreography) en Alberta, s’est vu honorée du prix Bessie et a reçu de nombreuses récompenses dont le prestigieux Prix Arts et lettres, s’inscrivant dans la lignée d’artistes tels que Margaret Atwood, Oscar Peterson et Karen Kain. En tant qu’éducatrice, Aszure est régulièrement invitée à collaborer avec des institutions artistiques du monde entier.

Mention de source de la photo ci-dessus : George Lange, 2022

Mention de source de la photo ci-dessous : (Image en noir et blanc) Photo : Graeme Mitchel

Photo : Daile Carrazana.

Johan Persson (promotion de 1989)

« Ce qui ne s’était pas révélé aussi évident lorsque je fréquentais l’ÉNB, c’était l’effet que ma scolarité allait avoir sur ma deuxième carrière. Cette réorientation professionnelle s’est subitement produite pour moi lorsqu’une blessure au genou et les chirurgies subséquentes ont mis fin à mes espoirs de poursuivre la danse. Des compétences évidentes peuvent être transposées d’une formation en danse au rôle de photographe, entre autres le sens des lignes, des formes, du minutage et du mouvement. D’autres sont utiles dans tout ce que vous entreprenez : la persévérance, la discipline, le travail acharné et le professionnalisme. Lorsque j’ai reçu une nouvelle formation, je me suis rendu compte que ces qualités étaient les aptitudes à la vie quotidienne les plus précieuses. Et je les ai apprises au cours de mes études à l’ÉNB. »


Né à Kristianstad, en Suède, Johan Persson commence sa formation en danse à l’École royale suédoise de ballet avant de fréquenter l’École nationale de ballet du Canada en 1983, où il s’entraîne jusqu’en 1990. C’est à l’ÉNB qu’il est d’abord initié à la photographie dans le cadre de cours universitaires offerts à l’École. Après avoir obtenu son diplôme, Johan entreprend une carrière professionnelle en danse, d’abord au Ballet national du Canada, où il reçoit le Prix Erik Bruhn en 1995 et devient danseur principal l’année suivante. Il déménage ensuite à Londres, en Angleterre, en 2001, pour se joindre au Royal Ballet à titre de danseur principal.

Tout au long de sa carrière de danseur, Johan conserve sa passion pour la photographie en prenant des clichés de ses collègues sur scène et à ailleurs. Ainsi, lorsqu’une blessure l’empêche de poursuivre sa carrière de danseur, c’est tout naturellement qu’il se tourne vers sa deuxième passion comme moyen professionnel et artistique d’aller de l’avant. Après avoir présenté un album de photos mettant en vedette la vie quotidienne des danseurs du Royal Ballet, un livre, The Royal Ballet 161 Images, en résulte. Celui-ci donne un aperçu des coulisses de l’Opéra royal et marque le premier d’une série de livres de photographie que Johan allait créer. À partir de 2003, il reçoit une nouvelle formation en photographie au London College of Communication, ce qui lui permet de perfectionner les compétences nécessaires pour ce rôle, dont bon nombre étaient déjà un réflexe chez lui suite à ses années de danse. En tant que photographe, Johan se spécialise dans les portraits, la publicité et la photographie de productions pour le cinéma et le théâtre.

Depuis qu’il est passé derrière l’appareil photo, Johan photographié plusieurs des vedettes les plus en vue dans le monde du ballet, dont Carlos Acosta, Marianela Núñez et Zenaida Yanowsky. Il a également photographié de nombreux acteurs, de dame Judi Dench à Daniel Kaluuya, en passant par Keira Knightley et le récent spectacle ABBA Voyage. Outre son travail de photographie dans les secteurs de la publicité et des productions artistiques, Johan a exposé ses œuvres à Westminster, à la Riverside Gallery (Richmond), à la Mikimoto (Japon), ainsi qu’à l’occasion d’expositions solos au National Theatre, à l’Opéra royal (Covent Garden), au Donmar Warehouse et au complexe théâtral Sheffield Theatres. Son œuvre littéraire inclut notamment Pas de Deux : The Royal Ballet in Pictures, Garsington Opera : A Celebration et A Decade at the Donmar : 2002-2012.

Johan est membre de l’Association of Photographers et travaille dans son propre studio de Hackney, à Londres.

Mention de source de la photo ci-dessous : Photo de théâtre : Ben Delfont